WP n’est plus seulement destiné à produire des blogs

il peut aujourd’hui parfaitement absorber un trafic important sans broncher, à la seule condition d’être bien paramétré et d’avoir pris un hébergement adapté à la situation. WP fait d’ailleurs de plus en plus de charme aux grandes entreprises pour les convaincre d’adopter leur CMS. En créant WordPress.com VIP (https://vip.wordpress.com/), les entreprises en échange d’un abonnement frôlant les 5000$ par mois peuvent confier entièrement la gestion de leur site à WordPress tout en ayant des possibilités de personnalisation ultra-étendues. Le célèbre site Time.com, par exemple, est client de la formule WordPress VIP.

Même sans cette formule, WP reste très largement utilisé dans bon nombre de secteurs :

Dans les médias, il reste le CMS le plus répandu. Du Wall Street Journal en passant par CNN ou Le Monde, la plupart des grands médias font confiance à WordPress.

Dans les domaines artistiques et sportifs, ils sont également nombreux à faire confiance à WordPress pour leur site internet et pas des moindre… On retrouve l’homme le plus rapide du monde (http://usainbolt.com/) qui propose un site aussi sobre que sa personnalité mais aussi les inusables papys du rock (http://www.rollingstones.com/). Ils ont d’ailleurs un superbe thème WordPress conçu sur mesure. Le design est résolument moderne et emploie de nombreux modèles de page en fonction du contenu à afficher. La page d’accueil affiche les dernières actualités du groupe sur toute la largeur de la page, de fait le contenu est mieux mis en valeur. Dommage que ce site ne soit pas responsive.

Dans le e-commerce, WordPress fait également recette. Parmi ses utilisateurs, on retrouve Priceminister.com ou La Redoute. Cette société de vente en ligne a d’ailleurs fait confiance à un studio digital lillois pour la réalisation d’un « Mag des tendances » dont l’objectif a été de travailler en profondeur le SEO de La Redoute avec des passerelles entre le site et le blog.

Dans le secteur du tourisme, même les grands palaces parisiens s’y mettent. On retrouve le célèbre Royal Monceau qui utilise WordPress comme CMS pour son site officiel (http://www.leroyalmonceau.com). Si de nombreux hôtels de petite taille ont recours à WordPress, il est plutôt rare de voir le site d’un palace ou d’un hôtel de luxe reposer entièrement sur le CMS, d’autant que les codes de ce secteur sont stricts et que les fonctionnalités de réservations doivent être infaillibles. Ici, le pari est réussi : on retrouve bien la structure classique de navigation (chambres, restaurants, galerie, promotions…), mais aussi et surtout la barre de réservation en haut du site, connectée au système de l’hôtel. Le site utilise aussi un plugin de traduction.

Enfin, pour achever ma démonstration sur la démocratisation de WordPress dans les grandes entreprises, il est à noter que ce CMS fait de nombreux adeptes dans des secteurs inattendus. Le secteur « Banques et Assurances », traditionnellement gros consommateur de ressources numériques, édite un nombre important de sites Web thématiques. Si beaucoup reposent sur un développement sur mesure, comptes en ligne notamment, quelques-uns utilisent des outils de gestion de contenu. On retrouve parmi eux le Crédit Agricole (https://www.jesuisentrepreneur.fr), le Crédit Mutuel (http://www.entreprenons.fr), GROUPAMA (http://www.groupamabanque.com) ou bien GAN (http://www.assuredentreprendre.fr) et la liste aurait pu être s’allonger…

WordPress est donc bien représenté au sein du secteur « Banques et Assurances », mais il est souvent cantonné à des sites annexes informatifs et peu stratégiques. Il reste donc un travail important d’évangélisation à réaliser dans ce secteur.

Mais avec CNN, la NASA, Ebay, Playstation, Cnet, le New York time, le Time magazine, Samsung et Sony qui utilisent désormais ce CMS,  le chemin parcouru par WordPress est très impressionnant! Et même le site web sur lequel vous lisez cet article en ce moment est réalisé en WordPress ! What else…

Wordpress CMS proposé par Wejustpixel

Conclusion : Sites conçus sous WordPress

Avant de terminer ce billet, je vous communique une petite astuce sur la façon de connaître le CMS ou le thème WordPress utilisé par un site sans passer par des outils d’analyse technique (trop parfois…) comme Wappalyser et BuildWith. C’est particulièrement utile lorsque vous découvrez des sites qui vous plaisent et qui semblent être des installations WordPress.

La méthode n’est pas infaillible mais la plupart du temps pour savoir s’il s’agit bien d’un site WordPress et avoir accès au nom du thème utilisé, mais aussi aux plugins installés, il vous suffit de vous rendre sur le site What WP Theme Is That et d’y entrer l’URL concernée. Il n’est pas toujours possible de trouver le thème, en particulier si celui-ci a été réalisé sur mesure pour le site. Néanmoins, vous dénicherez de vraies perles en prenant le temps de parcourir le Web et trouverez par la même occasion des références de plugins particulièrement utiles (cf. à mon billet précédent).

Une autre manière de procéder est de regarder directement dans le code source de la page. Pour cela, rendez-vous sur la page du site voulu, choisissez dans votre navigateur de faire afficher le code source, puis recherchez les lignes contenant /wp-content/themes/. Le nom du dossier du thème, qui correspond souvent au nom du thème, est indiqué juste après le /. Il vous suffit ensuite généralement de faire une recherche sur votre moteur favori avec le nom trouvé, en y ajoutant « wordpress theme », pour retrouver le thème ainsi que son éditeur.